mardi 2 septembre 2014

CyberStormPPC reverse [fr]

Bon, le piège des ennemis des Amiga Classics a très bien fonctionné :
  1. Donner plusieurs valises de billets au constructeur pour qu'il arrête l'évolution des 68k,
  2. Cela suffira à tuer les concurrents Atari et Commodore,
  3. Lancer l'étude d'un nouveau CPU beaucoup moins bien,
  4. Faire croire avec du marketing ingénieux que ce nouveau CPU est super ("No Risc No Fun"),
  5. Attendre que des pingouins s'engouffrent là-dedans afin qu'ils perdent leur temps et leur énergie.

Le plan a très bien marché : certains coders aujourd'hui croient encore que le PPC est l'avenir de l'Amiga... Incroyable, mais vrai ! Cette technique bien connue s'appelle "la déviation de l'énergie dans une voie sans issue"...

Je me souviens bien avec ma BlizzardPPC au début : j'étais tombé dans le panneau moi aussi ! ADoomPPC carburait à 35/36 fps avec l'AGA, c'était impressionnant... Et puis j'ai regardé de plus près les datasheet des PowerPC : arg, je découvre qu'il n'y a aucun génie là-dedans...

Petit à petit, tout devint clair alors : certaines personnes qui connaissent bien les chiffres et surtout leurs symboliques ont maniguancé ce nouveau CPU-piège. Je sais que tout cela parrait sur-réaliste, mais en maitrisant bien les nombres, il est même possible de prédire ce qu'il va se dérouler pendant plusieurs années ensuite...

Bref, la meilleure carte accélératrice est bien entendu la CyberStormPPC. Rien de tel pour faire fonctionner Warp3D et revenir avec les bons vieux 68k ainsi qu'avec un PPC rapide !

Voici ce qu'il reste de la saloparde qui a niquée mon A4000D :

J'ai dessoudé tous les composants un à un et qui ont été ensuite scotchés sur du carton comme ceci :

Alors déjà, la PCB a trois couches internes, et deux externes. Regardez en rognant un peu sur le côté de la carte :

Voilà la carte enfin toute nue ! Miam, qu'elle est belle :

Alors, je sais bien que le projet semble impossible !

Mais nous avons un dicton en France que d'autres pays ne connaissent peut-être pas : "Qui ne tente rien, n'a rien"... Donc essayons !

Il y a un gros problème déjà : il y a cinq fichiers .jed contenus dans les cinq Mach/Cypress protégés en lecture sur cette carte. Il est impossible de les lire avec un programmateur !

J'ai trois contacts en Chine dont un me fait un devis d'environ 2600 USD pour en re-créer un à partir d'une puce original que je lui enverrai... 2600 x 5 = 13000 USD... Soit 9 900 € environ ! Arg !!

Ils doivent sans doute ôter le revêtement en plastique des composants et analyser la structure du coeur avec un microscope pour ensuite refaire le fichier .jed...

Il faut aussi recréer toutes les pistes de la carte !! Boulot gigantesque !

Bien sûr, il faudra améliorer quelque peu la carte, comme rajouter déjà un trou au centre pour un nouveau pied qui empêche de plier la carte lorsqu'une CyberVisionPPC est enfichée :

Plutôt souder des nouveaux Mach/Cypress qui supportent des fréquences plus hautes. Ceux d'origines montaient à maximum 83 Mhz, tandis que d'autres atteignent 125 Mhz (-125 sur la photo) :
 
L'idée c'est de construire une carte qui dure dans le temps, et peut-être qu'avec ces nouvelles puces, la chaleur dégagée sera moindre, ce qui pourrait garantir une durée de vie plus longue pour ces composants qui chauffent beaucoup.

Et bien sûr y souder un 604e plus rapide que celui d'origine, c'est à dire à 375 Mhz :

Bien sûr, un firmware de 512 Ko sur un composant PLCC avec support, bien plus simple à changer par les utilisateurs eux-même en cas de soucis :

Peut-être aussi un support through-hole pour le 68060 s'il y a de place... J'ai aussi quelques autres idées secrêtes pour l'instant...

Toutes informations sur ces cartes sont bienvenues ou alors pour participer à cette aventure : contactez-moi sur mon email...